Législatives 2017 | MoDem 54

#CommPresse : Le MoDem 54 appelle à faire barrage au FN dans la 6ème circonscription de Meurthe-et-Moselle.

Le MoDem 54 appelle à faire barrage au FN dans la 6ème circonscription de Meurthe-et-Moselle 

Le scrutin du premier tour des élections légistatives dans la 6ème circonscription de Meurthe-et-Moselle a abouti à une situation inédite, qui met face-à-face la candidate de la France Insoumise et le candidat du Front National.

Dans ce contexte, fidèle à ses valeurs démocrates et républicaines, la fédération départementale 54 du Mouvement Démocrate (MoDem 54) par la voix de Danièle Noël, appelle plus que jamais à faire barrage à l’extrême droite et à rejeter sa candidature démagogue, xénophobe, antisémite et repliée sur elle-même.

Loin de représenter le changement attendu par nos concitoyens, ce parti nationaliste prône un retour en arrière mortifère.

Le MoDem 54 appelle donc clairement à faire barrage à l’extrême droite en votant pour la candidate de la France Insoumise tout en réitérant que l’urgence politique et morale ne se réduit pas à un front anti FN.

A l’issue de ce scrutin, chacun devra prendre ses res­pon­sa­bi­li­tés et tirer les enseignements qui s’imposent dans cette sixième circonscription où d’autres choix d’investitures et de raison devaient être pris.

Danièle Noël

Présidente MoDem 54

Le 16 Juin 2017

#CommPresse de Sonia Sadoune: « Pour la confiance dans notre vie démocratique »

« Pour la confiance dans notre vie démocratique »

Engagée en politique depuis 10 ans, je porte depuis toujours cette volonté d’éthique et d’exemplarité nécessaire au bon fonctionnement de la vie publique et politique.

Le premier chantier du quinquennat du président Emmanuel Macron s’ouvre grâce au ministre de la Justice François Bayrou qui vient de rendre un projet de loi comprenant un ensemble de trois textes, « pour la confiance dans notre vie démocratique ». Ces textes doivent permettre d’ « éviter que les faiblesses humaines ne contaminent le corps social ».

La France peut enfin mettre fin aux pratiques archaïques, intolérables, que, pour la plupart, le parlement européen a déjà réglementées.

Nos concitoyens attendent depuis trop longtemps cette réforme.

Depuis plus de trente ans, les électeurs attendent de la confiance ; ils ne recevaient que de la défiance.

Cette réforme arrive à point nommé dans ce contexte particulier où la campagne présidentielle a été marquée par des affaires diverses alors que l’exaspération des Français était déjà à son comble.

Il est d’utilité publique et de grande urgence de sortir de cette défiance.C’est grâce à cette réforme que nous y parviendrons !

Les électeurs se rendront enfin aux urnes non pas pour voter contre un candidat, en essayant d’éviter le pire, mais bien POUR une candidate ou un candidat.

Ce projet de loi me conforte dans les propositions d’éthique et d’exemplarité que j’ai développées dans mon projet de campagne pour les élections législatives de la troisième circonscription de Meurthe-et-Moselle: retrouvez les détails de mon projet sur mon site de campagne : www.soniasadoune.fr

Si les électeurs m’accordent leur confiance, élue députée, je réitère mon engagement de m’inscrire dans la majorité présidentielle pour voter cette loi de moralisation.

Je soumettrai également au gouvernement des propositions pour aller encore plus loin, comme la reconnaissance du vote blanc et la création d’un statut de l’élu qui encadrerait l’exercice du mandat.

Sonia Sadoune

le 5 juin 2017

#Législatives 2017

Les candidatures pour les prochaines élections législatives sont déposées.

Je garde en mémoire cette carte géographique d’après premier tour de la présidentielle d’une France déchirée en deux, marquée par des zones très sombres.

Je garde en mémoire cette campagne présidentielle qui dès le début des primaires n’a pas répondu à la haute estime que j’ai de la politique, au sens noble du terme.

J’attends donc beaucoup de cette nouvelle campagne et des candidats.

J’attends d’abord qu’ils tirent la politique vers le haut, là où elle devrait toujours être.
J’attends de l’exemplarité, du respect de l’autre, des valeurs, de l’engagement, de la passion pour la chose publique.
Les combats de catch dans la boue n’ont pas leur place dans un débat législatif, ailleurs non plus d’ailleurs.

J’attends des candidats qu’ils mettent au cœur de leur projet ce qui touche la vie quotidienne des citoyens.

En Lorraine, j’aurai à cœur de voir soulever toutes les questions qui touchent la Grande Région et les sujets frontaliers.

Bonne campagne aux candidats !
Mes meilleurs souhaits de réussite à ceux qui battront la campagne pour donner une majorité stable et pérenne à notre nouveau gouvernement.

 

Danièle Noël
Présidente du MoDem 54

#CommPresse de Sonia Sadoune.

C’est avec surprise que j’ai appris, ce matin, par voie de presse, mon investiture République En Marche pour la deuxième circonscription de Meurthe-et-Moselle (Nancy Ouest, Vandoeuvre les Nancy, Villers les Nancy, Laxou) ; suite à une liste présentée sur le site internet de la République En Marche, hier après-midi.

Je n’ai jamais postulé pour l’investiture de la République En Marche sur la deuxième circonscription de Meurthe-et-Moselle.

En revanche, j’ai bien candidaté auprès du MODEM 54 et national pour obtenir l’investiture dans la troisième circonscription de Meurthe-et-Moselle (Longwy, Briey).

En effet, je suis née à Longwy, fille de sidérurgiste, je connais particulièrement bien les enjeux de ce territoire qui sont notamment sociaux, économiques, transfrontaliers et européens.

Celui-ci m’a beaucoup apporté. J’y ai appris les valeurs humaines d’une vie exigeante et profondément formatrice. En retour, j’ai à cœur d’apporter moi aussi ma contribution aux habitants du Pays Haut.

Compte tenu de tous ces éléments, j’ai rappelé à François BAYROU, mon intérêt pour cette circonscription.

Je ne suis candidate sur aucune autre circonscription que la troisième de Meurthe-et-Moselle.

Sonia SADOUNE.
Nancy, le 18 Mai 2017