« Pour la confiance dans notre vie démocratique »

Engagée en politique depuis 10 ans, je porte depuis toujours cette volonté d’éthique et d’exemplarité nécessaire au bon fonctionnement de la vie publique et politique.

Le premier chantier du quinquennat du président Emmanuel Macron s’ouvre grâce au ministre de la Justice François Bayrou qui vient de rendre un projet de loi comprenant un ensemble de trois textes, « pour la confiance dans notre vie démocratique ». Ces textes doivent permettre d’ « éviter que les faiblesses humaines ne contaminent le corps social ».

La France peut enfin mettre fin aux pratiques archaïques, intolérables, que, pour la plupart, le parlement européen a déjà réglementées.

Nos concitoyens attendent depuis trop longtemps cette réforme.

Depuis plus de trente ans, les électeurs attendent de la confiance ; ils ne recevaient que de la défiance.

Cette réforme arrive à point nommé dans ce contexte particulier où la campagne présidentielle a été marquée par des affaires diverses alors que l’exaspération des Français était déjà à son comble.

Il est d’utilité publique et de grande urgence de sortir de cette défiance.C’est grâce à cette réforme que nous y parviendrons !

Les électeurs se rendront enfin aux urnes non pas pour voter contre un candidat, en essayant d’éviter le pire, mais bien POUR une candidate ou un candidat.

Ce projet de loi me conforte dans les propositions d’éthique et d’exemplarité que j’ai développées dans mon projet de campagne pour les élections législatives de la troisième circonscription de Meurthe-et-Moselle: retrouvez les détails de mon projet sur mon site de campagne : www.soniasadoune.fr

Si les électeurs m’accordent leur confiance, élue députée, je réitère mon engagement de m’inscrire dans la majorité présidentielle pour voter cette loi de moralisation.

Je soumettrai également au gouvernement des propositions pour aller encore plus loin, comme la reconnaissance du vote blanc et la création d’un statut de l’élu qui encadrerait l’exercice du mandat.

Sonia Sadoune

le 5 juin 2017