La rentrée scolaire rime souvent avec rentrée politique.

Ce fut le cas pour le Gouvernement qui a présenté les cinq ordonnances pour renforcer le dialogue social le jeudi 31 août 2017. Celles-ci sont consultables ici :

http://www.gouvernement.fr/les-ordonnances-pour-renforcer-le-dialogue-social

Ces ordonnances ont été suivies d’un communiqué de presse des députés du groupe MoDem et apparentés à l’Assemblée nationale qui salue une première étape pour renouer avec la croissance et le plein-emploi.

 

François Bayrou a réitéré l’alliance qu’il avait faite avec Emmanuel Macron.

« J’ai l’intention de soutenir le président de la République et le gouvernement pour deux raisons: d’abord, comme citoyen et responsable politique j’ai participé à ce choix du pays« , a-t-il affirmé. « Macron a été élu pourquoi ? Pour deux ou trois raisons essentielles: la première, c’est qu’il bousculait les situations politiques acquises des deux partis dominants. Deuxième chose, il a fait preuve d’une audace, d’un courage d’une volonté de renverser les obstacles et je trouve que ça en valait la peine« , a-t-il poursuivi.

Il n’en reste pas moins que le président du MoDem a noté un « flottement » en juillet, dû en partie à l’attitude du président de la République:

« Le mois de juillet a été un mois de flottement, jusqu’au vacances de la mi-août. Le président sait bien ce que je lui en ai dit. (…) Pendant toute la période précédente, c’était plus le choc des photos plutôt que le poids des mots. Il s’est trouvé en situation de ne pas s’exprimer or la Ve république se résume simplement: le président de la République entraîne et pour entraîner il faut qu’il parle. Il n’a pas besoin d’être verbeux mais il faut qu’il dise où on va tous ensemble. C’est une mission d‘explication, de pédagogie mais aussi d’entraînement par le cap. »

François Bayrou a également plaidé pour la mise en place d’un projet social pour le pays: « Les Français ont besoin de savoir qu’ils ne sont pas condamnés s’ils ont échoué une fois. Et ça fait partie du projet social. Et l’éducation aussi. »

Selon François Bayrou, dans les premières mesures du quinquennat, « il y a des éléments positifs mais il n’y a pas toutes les réponses« .

François Bayrou : entretien avec Ruth Elkrieff (première partie)

 

 

 

François Bayrou : entretien avec Ruth Elkrieff (seconde partie)

Universités de rentrée du MoDem

Par ailleurs, nous vous rappellons notre prochain rendez-vous national qui se tiendra du 29 septembre au 1er octobre à Guidel pour notre université de rentrée du Mouvement Démocrate.

Vous pouvez dores et déjà vous inscrire en cliquant sur l’image ci-dessous :

Nous espèrons vous y retrouver nombreux.