Madame, Monsieur,
Chers amis,

Au seuil de cette année nouvelle, je tiens, au nom des membres du bureau MoDem 54, vous présenter nos meilleurs vœux pour que 2018 vous apporte, ainsi qu’à ceux qui vous sont chers, bonheur, santé, amour, et sérénité.

L’année politique qui vient de s’achever nous a démontré une chose : qu’à l’impossible nul n’est tenu.

En effet, ce qui paraissait impossible il y a quelques mois encore, notre projet, celui de rassembler des hommes et des femmes venant d’horizons différents pour construire l’avenir de notre pays, s’est enfin réalisé.

Tout cela n’aurait sans aucun doute pu se faire sans la décision de François Bayrou, qui, en homme d’État responsable et conscient de la situation de notre pays, du danger de la montée des extrêmes, a offert son appui au candidat Emmanuel Macron.

C’est bien en ce jour où François Bayrou lui a tendu la main qu’ Emmanuel Macron a gagné sa qualification pour le second tour de l’élection présidentielle, et la victoire qui en a résulté. Cela a provoqué l’effondrement de l’extrême droite. Chacun garde en mémoire le débat de l’entre-deux tours qui a démontré aux Français l’incapacité de Marine Le Pen de gouverner la France.

Ce constat donne la mesure de la révolution à la fois culturelle et sociale qui vient de se produire dans notre pays.

2017 aura été l’année d’un renouveau politique, d’un élan porteur d’espoir.
Cet élan, il nous faut maintenant le transformer, concrètement.

C’est pour cela qu’inlassablement nous allons continuer à rassembler les Français autour du projet de la majorité présidentielle. Nul n’a le droit à l’erreur ; elle serait fatale.

2018 devra être l’année des confirmations et de l’ouverture de grands projets, parmi lesquels : le projet social que François Bayrou a clairement appelé de ces vœux lors de notre dernier Congrès, la relance économique, la lutte pour le développement durable et celui de la renaissance des valeurs en Europe.
Il nous faut poursuivre la construction de ces projets.

Les défis qui nous attendent sont à la fois immenses et passionnants.

Car ne nous y trompons pas, le « vieux monde « , comme certains aiment à l’appeler, est coriace.

Il est toujours présent. Il n’attend que nos  faux pas pour ressurgir et plonger la France vers le bas, vers les divisions mortifères. Ce n’est pas la gauche -il n’y a pas, aujourd’hui, d’alternative à gauche- ce n’est pas l’extrême droite, mais la droite extrême qui, après avoir dévoré et recyclé l’électorat Front National, en prendrait l’avantage.
De cela, nous ne voulons pas.

Nous, militants progressistes de la cause humaniste, avons toujours les mêmes ambitions: celles de rassembler et d’unifier, celles de lutter pour des projets, d’où qu’ils viennent, pour peu qu’ils tiennent la promesse d’un monde meilleur et plus solidaire.

Je sais, grâce à vous, que nous avons en nous la force de les réaliser et je compte sur vous.
Je souhaite donc que cette nouvelle année politique soit riche de découvertes, d’avancées sociétales et d’engagements réussis.

Pour conclure, j’emprunterai à Nelson Mandela cette citation: « Que vos choix reflètent vos espoirs et non vos peurs » pour vous souhaiter, une fois encore, une
bonne et heureuse année à tous !

Danièle NOËL
Présidente MoDem 54

Et les membres du Bureau MoDem 54